Rencontre avec le Dalaï-Lama : un laïc disciple de la Révolution française

2016-0673-079-CLHHDLParis_adam_206__DLP4743J’ai eu l’honneur et le bonheur de participer à une rencontre  simple et chaleureuse ce matin avec le Dalaï Lama, au Sénat. Coprésident du groupe d’études sur le Tibet à l’Assemblée nationale, c’était un événement que j’attendais particulièrement.

J’avais alerté en amont le Président de la République, le Premier Ministre, le Président de l’Assemblée nationale et les ministres des Affaires Etrangères et de l’Environnement pour les inciter à recevoir le Dalaï Lama, ce qui aurait été un symbole politique fort. Malheureusement, les pressions chinoises semblent l’avoir emporter…

Devant une trentaine de parlementaires, et pendant plus d’une heure, avec cette autorité spirituelle du Tibet, accompagné de Mathieu Ricard, son interprète, nous avons échangé librement non pas sur le bouddhisme mais sur les sujets politiques qui concernent le Tibet. Il a rappelé son attachement à la voie médiane dite « voie du milieu » qui demande le respect de l’autonomie du Tibet et non pas son indépendance.

Prenant en exemple l’Europe, il s’est félicité de la construction européenne qui a permis de mener des politiques communes et de dépasser les nationalismes.

Je l’ai personnellement interrogé sur ce qu’on pouvait faire pour améliorer la situation du Tibet en tant que politiques. Avec humour et malice, il nous a incités à nous faire inviter par les autorités chinoises à venir voir sur place ce qui se passe au Tibet, puisqu’elles disent que tout va bien !

Nous avons aussi évoqué les enjeux environnementaux et géo-stratégiques du « château d’eau » du monde que représente le plateau himalayen, source de tous les fleuves qui irriguent l’Asie et les effets de la fonte des glacier.s

Sur sa succession, il a estimé que les autorités Chinoises étaient très inquiètes de sa réincarnation… pour souligner ironiquement que si elles étaient convaincues du principe elles devraient aussi rechercher celle de Mao ZEDONG ?

Il a conclu sur la laïcité, point de débat crispant en ce moment dans notre pays ; le dalaï-lama s’est dit attaché au principe de laïcité et qu’il se sentait de ce point de vue disciple de la Révolution française.

S’il n’est plus depuis 2011 le chef politique du Tibet, le dalaï-lama ne s’en désintéresse pas pour autant !

De cette rencontre directe avec le dalaï-lama, au-delà de son engagement pour les droits humains et pour son pays, je retiendrai aussi son sens de l’humour et de la formule et la chaleur humaine qui émane de sa personne.

 

Crédit Photos OLIVIER ADAM

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>