TOURS 2020 – 2 ans après la disparition Jean Germain

J’ai cosigné le communiqué  du groupe d’opposition municipale TOURS 2020 qui rend hommage à l’action de Jean Germain, 2 ans après sa disparition.

Tours, le 6 avril 2017jean germain jean patrick braderie 2009
Il y a deux ans, le 7 avril 2015, Jean Germain nous a quittés brutalement. Ancien Maire de Tours et Président de Tour(s)plus, il a oeuvré pendant près de 20 ans à l’attractivité, au développement et au dynamisme de notre Ville à laquelle il était profondément attaché. Son action au service des Tourangeaux en est le meilleur témoignage.
Président de l’université François Rabelais de 1988 à 1993, Jean Germain a su impulser et porter des évolutions stratégiques pour le développement de cette institution : en lançant de grands chantiers tels que l’implantation de la faculté de Droit et d’économie aux Deux Lions, et en ouvrant l’université à l’Europe et au monde.
Attentif à la qualité de vie et l’équilibre entre les quartiers, Jean Germain veillait à l’amélioration du quotidien des Tourangelles et Tourangeaux : la construction et la rénovation d’équipements culturels et sportifs, la réalisation d’embellissements et d’aménagements de proximité, la présence des services publics au plus près des citoyens y contribuent largement.
Ses grandes réalisations, dont la première ligne de tramway, la rénovation de l’hôpital Bretonneau, l’éco-quartier Monconseil, les équipements culturels (L’Olympia, le Temps Machine, le Point Haut, le 37e Parallèle…) rappellent sa vision pour Tours, conjuguant proximité et ambition, innovation et respect de l’identité historique de notre territoire.
Des projets majeurs qu’il a pensés et initiés arrivent aujourd’hui à éclosion : le CCCOD, pierre angulaire du réaménagement du Haut de la Rue nationale, la création d’un nouveau quartier sur le site des casernes Beaumont Chauveau, le forum Méliès, la passerelle Fournier… .
A l’origine de la création de Tour(s)plus, Jean Germain a su placer Tours, ville centre, au coeur d’un projet de développement territorial solidaire et partagé. L’obtention du statut de Métropole marque l’aboutissement de sa volonté de faire rentrer Tours dans le cercle des grandes agglomérations françaises.

 

 

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>