METROPOLE: l’article pour Tours adopté !

L’article 41 permettant à Tours et Orléans d’obtenir le statut de métropole vient d’ adopté en 1ère lecture ce matin par les députés, lors de l’examen du projet de loi portant sur le statut de Paris et l’aménagement métropolitain.

Le vote solennel du texte en 1ère lecture se déroulera mardi prochain, avant un examen par la commission mixte paritaire mercredi prochain dont je fais partie (elle réunit 7 députés et 7 sénateurs), puis en cas d’échec, une 2ème lecture à l’Assemblée, ce qui devrait nous amener à une adoption du texte pour début 2017.

Voici mon intervention, prononcée juste avant le vote de l’article 41  ce matin :


METROPOLE: l’article pour Tours adopté par jpgille

 

M. Jean-Patrick Gille. Je suis déjà intervenu hier dans la discussion générale et j’adhère aux propos qui viennent d’être tenus, en particulier par Philippe Briand. Vous avez noté, et ce n’est pas tout à fait un hasard, qu’il y a de nombreux représentants de la région Centre-Val de Loire. Pour nous, obtenir ce statut de métropole pour à la fois Tours et Orléans était un enjeu.

C’est un enjeu de développement de l’axe ligérien pour obtenir une lisibilité à l’échelle européenne. L’objectif est de renforcer l’axe ligérien et de rapprocher les deux agglomérations, les deux pôles économiques qui ont vocation à dynamiser l’ensemble du territoire et de la région – qui est devenue la plus petite des régions, ayant été un peu oubliée dans le redécoupage il y a deux ans.

Il s’agit aussi, chacun l’a dit, de ne pas opposer les territoires urbains et ruraux mais, au contraire, de créer un processus d’entraînement, de développement sur la connaissance et l’économie.

Même si nous sommes un pays de châteaux, nous ne voulons pas construire des métropoles forteresses mais au contraire nous ouvrir, avoir des métropoles de projets.

Je remercie moi aussi les rapporteurs, et également le Gouvernement, dont ce n’était pas l’idée au départ. Je vous remercie particulièrement, monsieur le ministre, de nous avoir accueillis, écoutés et entendus pour nous aider à élargir les critères d’éligibilité, que nous ne remplissions pas tout à fait, il faut bien le reconnaître.

L’article 41 que nous allons voter dans quelques instants va assouplir ces critères et nous permettre, dans les semaines qui viennent, de réaliser le projet que, vous l’avez senti, nous portons tous, depuis des années, au-delà de nos sensibilités politiques différentes. C’était un enjeu. Si j’ose dire, c’était notre « Grand Pari » à nous !

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>