Question écrite sur la langue tibétaine

28 Juillet 2016

M. Jean-Patrick GILLE attire l’attention de la Ministre de l’Education nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche sur la possibilité d’inscrire la langue tibétaine comme langue écrite optionnelle au baccalauréat au titre de la « dérogation langue maternelle » prévue par la réglementation au profit des candidats nouvellement arrivés en France. Cette mesure, qui serait d’abord un signal de bienvenue adressé par le Gouvernement aux Tibétains éprouvés dans leur expérience de vie,  les inciterait à étudier leur langue maternelle sous sa forme écrite, tandis que les 4000 personnes tibétaines présentes aujourd’hui sur le territoire français se contentent de la pratiquer oralement,  enfin, elle les encouragerait à transmettre cette culture ancestrale, et à la maintenir vivante dans ses expressions contemporaines. Aussi, il lui demande si le Gouvernement, par la voix du Ministère de l’éducation nationale, réfléchit à intégrer le tibétain comme langue écrite optionnelle pour le baccalauréat 2017.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>