Financement des missions locales: question à la ministre Myriam El Khomri

Mercredi 27 avril, à l’Assemblée nationale, lors de la séance publique consacrée aux questions d’emploi, j’ai interrogé la ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social au sujet du financement des missions locales.


Missions locales: question de JP Gille à la… par jpgille


Missions locales: réponse de la ministre du… par jpgille

Voici ma question :

Mme la Ministre, je voudrais vous alerter sur les difficultés de financement que rencontrent actuellement la plupart des missions locales.

Au moment où le Gouvernement réaffirme sa priorité pour la jeunesse avec de nouvelles dispositions prévues dans la future loi « égalité et citoyenneté » mais aussi avec la généralisation de la garantie jeune dans la loi travail que vous portez…

Au moment où la baisse du chômage des jeunes se confirme, comme l’attestent les chiffres que vous avez annoncés hier soir…

Au moment où 1 milliard est dégagé pour la formation des demandeurs d’emploi…

Les missions locales, qui accompagnent  près de 1 500 000 jeunes au quotidien, et assurent  une prescription formation sur trois, voient leur situation financière fragilisée par des baisses des dotations, qui  représentent pour l’ensemble du réseau plus de 60 millions sur deux ans.

Les missions locales voient leurs dotations budgétaires diminuer  avec la conjonction de la fin du dispositif de l’ANI jeunes portés par les partenaires sociaux, avec  les baisses de subventions de l’État pour l’accompagnement des emplois d’avenir, avec les baisses de financement des collectivités locales notamment de certaines régions comme l’ Ile de France et des départements

Vous allez m’objecter que les crédits d’accompagnement à hauteur de 1600 € par jeune suivi prévu pour la garantie jeune vont compenser ces difficultés, ce qui est peut-être vrai à moyen terme.

Mais l’expérimentation en cours prouve qu’au démarrage la mise en œuvre de la garantie jeune nécessite un investissement en locaux et en personnels  important qui fragilise d’autant la structure financière des missions locales.

Si on y ajoute l’incertitude et la sur-administration qu’entraînent les financements européens beaucoup de structures ne sont pas en situation optimum pour réussir la généralisation de la garantie jeune, ou ne pourront le faire qu’au détriment des actions qu’elles mènent auprès de l’ensemble des autres jeunes suivis.

C’est pourquoi, je vous demande Mme la Ministre quelles mesures sont envisageables dès l’année en cours pour conforter l’action des missions locales ?

Vous pouvez revoir en vidéo l’ensemble de la séance des questions sur le lien suivant : http://videos.assemblee-nationale.fr/direct.3870458_5720b5f607eae

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>