Conférence pour l’emploi dans le spectacle : le gouvernement donne suite à mon rapport

unnamed 2 unnamed 3 

unnamed
Jeudi 15 et vendredi 16 octobre dernier, a eu lieu la Conférence pour l’emploi dans le spectacle. Ouverte par le Premier ministre, en présence des ministres Fleur PELLERIN et de Myriam EL KHOMRI, elle a donné lieu à une large mobilisation des représentants des salariés et des entreprises du spectacle vivant et enregistré avec 300 participants présents.

Les travaux et les mesures annoncées par Fleur PELLERIN ont largement repris les préconisations du rapport que j’avais présenté en janvier 2015 au Premier ministre avec Hortense ARCHAMBAULT et Jean-Denis COMBREXELLE.

Manuel VALLS a annoncé la possibilité de créer une aide à l’embauche d’un premier CDI dans une entreprise de spectacle. A cette fin, la création d’un fonds pour l’emploi culturel que  proposait le rapport est actée. Il devrait être doté d’environ 80 millions d’euros et être opérationnel le 1er juillet 2016.

Une mission de préfiguration est déjà confiée à l’économiste Jean-Michel CHARPIN et les modalités de fonctionnement seront arrêtées au printemps 2016.

La ministre de la culture a pour sa part rappelé que dans les prochains mois, la négociation de la future convention d’assurance chômage se déroulera dans les conditions que nous avions  défendues dans le rapport puis à l’article 34 de la loi relative au dialogue social et à l’emploi : les acteurs du secteur définiront eux-mêmes les règles d’indemnisation et donc de l’intermittence, dans le cadre financier prédéfini par les partenaires interprofessionnels qui gèrent l’Unedic.

Fleur PELLERIN a précisé la mobilisation budgétaire en 2016 de l’État avec 8 millions d’euros de crédits nouveaux dédiés à la création et la reconduction pour 4 ans du crédit d’impôt pour la production phonographique. Elle a confirmé le soutien au crédit d’impôt en faveur du cinéma. Elle a rappelé l’impact économique des aides en termes de créations d’emplois.

Elle a aussi annoncé une évaluation sur la licence d’entrepreneur du spectacle et sur les mécanismes de certification et de labellisation.

La mutualisation des moyens entre entreprises et le soutien aux groupements d’employeurs ont aussi été abordés afin de faciliter le fonctionnement des petites structures.

En tout pas moins de 300 propositions ont été émises pendant ces deux journées animées par Jean Paul GUILLOT, expert des relations sociales et de l’intermittence. Le choix de la responsabilité, du dialogue et de la coopération permettra de sécuriser l’emploi et de développer l’activité artistique dans notre pays. C’est tout le sens de mon engagement que je poursuis aussi au niveau local.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>