Question sur l’apprentissage à la ministre du Travail

Ce mercredi 7 octobre, j’ai interrogé la ministre du Travail  lors de la séance des questions au gouvernement.  J’ai interpellé Myriam El Khomri sur le plan du gouvernement pour l’apprentissage.

Retrouvez ici la vidéo de ma question ainsi que la réponse de la ministre du Travail :


Question sur l’apprentissage à la ministre du… par jpgille

Voici résumée ma question:

« L’objectif des 50 0000 apprentis semble encore loin…Les causes en sont multiples :

-Une conjoncture économique difficile, notamment dans le bâtiment ;

-des modifications répétées des diverses primes ou crédit d’impôts ;

-mais aussi un système d’orientation qui tend encore à dévaloriser cette filière pourtant de plus en plus plébiscitée par les jeunes.

Alors que, tel un compagnon, vous avez entamé votre tour de France de l’emploi, quels sont Mme la ministre les premiers enseignements que vous en tirez ?  Quels sont les premiers résultats de la réforme de la taxe d’apprentissage et des annonces du président de la République sur la gratuité de l’embauche de jeunes apprentis par les TPE ?  Quelles améliorations pensez-vous encore nécessaire pour faire de l’apprentissage une filière d’excellence de l’enseignement professionnel ? »

Pour la ministre , » Notre mobilisation paye : 48 500 entrées enregistrées de juin à août soit 6,5% de +, c’est le meilleur résultat depuis 4 ans ».

« L’aide TPE jeunes apprentis, mise en place depuis le 1er juin, conforte les entreprises dans leur investissement »

« Je mettrai en place une offre de services numériques pour simplifier les démarches des jeunes comme des entreprises ».

 

L’échange complet :

M. Jean-Patrick Gille. Madame la ministre du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social, je souhaite, en cette rentrée, vous interroger sur l’apprentissage.

. Nous sommes nombreux, sur ces bancs, à considérer que les contrats en alternance sont d’excellents dispositifs de formation et d’insertion professionnelle des jeunes.s !

. Depuis des années, chaque gouvernement – pour ne pas dire chaque ministre – a tenu à présenter son plan de relance ou de développement de l’apprentissage, ou de réforme de son financement.

Les régions, dont c’est la compétence, font de gros efforts d’investissement, tant pour les locaux que pour le renouvellement ou l’innovation pédagogique, comme vous avez d’ailleurs pu le constater vendredi en Indre-et-Loire en visitant le campus des métiers de Joué-les-Tours.

Pour autant, en termes quantitatifs, les résultats ne sont pas toujours au rendez-vous, notamment chez les employeurs publics et dans les premiers niveaux de qualification, dont les effectifs ont baissé ces dernières années.

Les causes sont multiples : une conjoncture économique difficile, notamment dans le secteur du bâtiment, des modifications répétées des divers primes et crédits d’impôt, mais aussi un système d’orientation qui peine encore à valoriser cette filière pourtant de plus en plus plébiscitée par les jeunes.

Alors que, tel un compagnon, vous avez entamé votre tour de France de l’emploi, quels sont, madame la ministre, les premiers enseignements que vous en tirez ? Quels sont les premiers résultats de la réforme de la taxe d’apprentissage et de la mise en œuvre, depuis le début du mois de juin, de la gratuité de l’embauche des jeunes apprentis par les TPE, suite aux annonces du Président de la République ? Enfin, quelles améliorations pensez-vous encore nécessaires pour faire de l’apprentissage une filière d’excellence de l’enseignement professionnel pour l’insertion des jeunes, tant dans le secteur privé que dans le secteur public ? (Applaudissements sur plusieurs bancs du groupe socialiste, républicain et citoyen.)

Mme Myriam El Khomri, ministre du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social. Monsieur le député, je partage votre conviction : l’apprentissage – et même, plus généralement, l’alternance – est une excellente voie de formation

L’apprentissage est utile aux entreprises, parce qu’il permet de former des jeunes aux compétences dont elles ont besoin. Il est utile aux jeunes, parce qu’il permet de les insérer durablement dans l’emploi

70 % des jeunes trouvent un emploi dans les six mois suivant leur formation par apprentissage

. Soyons également fiers que, dans le domaine de l’artisanat, les apprentis d’aujourd’hui soient bien souvent les chefs d’entreprise de demain.

Vous l’avez dit : le Président de la République a lancé un plan de mobilisation, notamment en direction des TPE. Ce plan de mobilisation, élaboré avec les régions et les partenaires sociaux, se traduit concrètement par une augmentation de 200 millions d’euros de l’aide aux centres de formation en 2015, ainsi que par la mise en place, depuis le 1er juin, de l’aide aux jeunes apprentis accueillis dans les TPE, qui conforte les entreprises dans leur investissement. Avec la ministre de l’éducation nationale, nous travaillons de manière efficace en matière d’orientation.

Cette mobilisation est payante. Permettez-moi de vous donner des chiffres très précis. 48 500 entrées en apprentissage ont été enregistrées de juin à août, soit une augmentation de 6,5 % : c’est le meilleur résultat depuis quatre ans. Dans la fonction publique d’État, avec Marylise Lebranchu, près de 1 000 contrats ont été signés ; l’objectif est d’en signer 4 000.

La mobilisation doit se poursuivre. Parfois, en effet, il y a encore des blocages. Ma priorité, c’est que tout jeune qui souhaite trouver une entreprise puisse la trouver, et que toute entreprise qui souhaite trouver un jeune puisse également le trouver. Nous devons mettre en place, au niveau national, une plate-forme de mise en relation, avec des outils numériques simples. Sachez que cette mobilisation ne faiblira pas, et que les premiers résultats sont au rendez-vous. (Applaudissements sur les bancs du groupe socialiste, républicain et citoyen et sur plusieurs bancs du groupe écologiste.)

 

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>