En déplacement à Tours, Myriam El Khomri plaide pour une stratégie commune sur le territoire entre les acteurs de l’insertion, de la formation et de l’économie

Article publié dans l’Actualité de la Formation, le 5 octobre 2015- Par Philippe GRANDIN
IMG_4831
Il existe un bel écosystème entre les acteurs de l’insertion, de la formation, et de l’économie. C’est cela que nous devons améliorer.” En se rendant le 2 octobre à Tours, à l’invitation de Jean-Patrick Gille, député PS d’Indre-et-Loire et président de l’Union nationale des Missions locales, Myriam El Khomri, ministre du Travail, a loué la mobilisation de ces trois acteurs à l’issue d’une table ronde organisée avec six utilisateurs du compte personnel de formation et plusieurs acteurs territoriaux.

L’idée, a plaidé la ministre, est de “décloisonner les approches des différents acteurs et partager une stratégie commune sur le territoire”, dans le but notamment d’apporter une fluidité sur le plan du financement du CPF en faveur des bénéficiaires. “Le CPF est un vrai progrès social. Il y a aujourd’hui 1 million de personnes inscrites sur le site dédié au dispositif, dont 30 000 ont réalisé leur formation. En outre, 60 000 formations ont été validées”, a indiqué Myriam El Khomri.

Lever les blocages en matière de financement du CPF

De son côté, Jean-Patrick Gille, qui doit réaliser un rapport sur l’application de la loi du 5 mars 2014 relative à la formation en début d’année prochaine, a expliqué au sujet du financement du CPF : “Ce dispositif est lié à la personne alors que les financements qui interviennent derrière sont liés à son statut, ce qui entraîne un manque de fluidité.” Ajoutant : “Les personnes ont compris la logique du CPF, mais il reste à résoudre les difficultés de son suivi. Fort heureusement, les organismes de formation prennent souvent le relais sur ce plan.

À ce titre, la ministre du Travail a annoncé qu’elle rencontrera cette semaine les différents acteurs sur “les blocages du CPF en matière de financements dans la mesure où nous n’avons pas encore de schéma qui prend en compte toutes les situations”.

Un itinéraire

Dans le cadre de la table ronde avec la ministre, Karine Gaudain, stagiaire au sein d’Eurinfac [1] de Tours, en secrétariat comptabilité, a ainsi expliqué que “la mobilisation de son CPF a permis l’acceptation par Pôle emploi du financement d’une partie de sa formation”.

Suite à un licenciement économique fin 2014, après vingt années d’activité dans le commerce, la jeune femme a bénéficié d’un contrat de sécurisation professionnelle (CSP). “Au cours des 17 ans de carrière chez le même employeur en tant que conceptrice de cuisine, j’ai exercé la fonction de secrétaire administrative pendant dix ans, mais je n’avais pas de diplôme propre à cette fonction. Après mon licenciement, une fois que j’ai su que je voulais me reconvertir dans ce domaine, j’ai choisi un organisme de formation”, a-t-elle exposé.

C’est d’ailleurs Eurinfac qui a accompagné Karine Gaudain sur le montage financier de son projet de formation (6 mois dont 2 mois de stages pratiques avant d’obtenir le titre professionnel) auprès de Pôle emploi. “Ce projet a ainsi mobilisé le CPF de la personne, l’Opca et Pôle emploi, dans la mesure où, compte tenu du délai important avant le départ en formation, les droits CSP prennent fin en décembre prochain alors que la formation se termine en mars 2016”, a expliqué Léopoldine Monmousseau, directrice d’Eurinfac.

La stagiaire poursuit donc sa formation avec le statut de demandeur d’emploi de janvier à mars. “Certains projets peuvent ne pas être validés par les financeurs”, a fait valoir la directrice d’Eurinfac. Et d’ajouter : “Nous avons un taux de retour à l’emploi de 70 %. Cela ne correspond pas forcément à une offre d’emploi affichée mais à un recrutement qui repose sur la connaissance informelle des besoins du secteur”.

Myriam El Khomri a considéré que la stratégie territoriale “doit être en capacité d’accélérer les reconversions professionnelles” tout en remerciant ses interlocuteurs de ces échanges “libres, francs et sincères”.

Notes

[1] Institut européen de formation d’adultes et de conseil.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>