Ne pas sacrifier la question du TIBET et des droits de l’homme sur l’autel des affaires commerciales !

Communiqué de presse de Jean-Patrick GILLE et Noël MAMERE en réaction à la visite du président chinois à Paris.

Presentation PPResolution Tibet 17122013

Ne pas sacrifier la question du TIBET et des droits de l’homme sur l’autel des affaires commerciales !

A la veille de la rencontre entre François Hollande, Président de la République française, et  Xi Jinping, Président de la République populaire de Chine à l’occasion du cinquantenaire des relations franco-chinoises, Jean-Patrick Gille et Noël Mamère, députés et co-présidents du groupe d’étude sur la question du Tibet à l’Assemblée nationale,  souhaitent que soit abordée lors de cette rencontre la question du respect des Droits de l’Homme par les autorités chinoises au Tibet.

Le développement des relations commerciales avec la Chine ne doit en aucun cas se faire au détriment des droits de l’homme.

Nous sommes vivement préoccupés par la situation dans cette Région. Les immolations se multiplient, 126 à l’heure actuelle, pour protester contre la censure, toujours plus grande exercée par le pouvoir central chinois au Tibet. La population tibétaine a fait le choix de la résistance non violente et les immolations sont la part tristement la plus visible de ce combat quotidien. 

Le 17 décembre dernier, nous avions présenté, en conférence de presse à l’Assemblée nationale, une proposition de  résolution sur le Tibet cosignée par les membres du groupe d’étude sur la question du Tibet issus de tous les rangs de notre Assemblée.
Nous avons déposé cette proposition de résolution sur la Reprise du dialogue entre les représentants du Gouvernement chinois et les représentants tibétains afin de promouvoir l’autonomie du Tibet au sein de la République populaire de Chine.

Une proposition de résolution qui poursuit 3 objectifs :

1.   Réaffirme le droit des Tibétains à la liberté de conscience, conformément à l’article 18 de la Déclaration universelle des droits de l’homme et à l’article 36 de la Constitution de la République populaire de Chine et condamne les mesures menaçant la langue, la culture, la religion, le patrimoine et l’environnement du Tibet, prises par les autorités chinoises en violation de ces dispositions ;

2.   Rappelle son soutien à la voie médiane prônée par le Dalaï-Lama, dont l’objet, clairement énoncé dans le Mémorandum de 2010, est d’établir non pas l’indépendance, mais un véritable statut d’autonomie pour le Tibet au sein de la République populaire de Chine

3.  Souhaite que la France et l’Union Européenne appellent de leurs vœux la reprise du dialogue entre les autorités chinoises et les émissaires du Dalaï-Lama et nomment à ce titre un Coordinateur Spécial Européen pour les Affaires Tibétaines.


A l’instar du Président des Etats-Unis, Barack Obama, il y a quelques semaines, nous formulons le vœu que le Président de la République française, berceau des Droits de l’Homme, reçoive officiellement le Dalaï-Lama, leader religieux et culturel respecté internationalement. 

 

2 commentaires

  1. Bonjour,
    Je suis surprise de ne pas trouver parmi « Choisir une catégorie » de ACCES THEMATIQUE, la catégorie Amazonie, région du Brésil tout comme le Tibet est une région de la République Populaire de Chine, où la construction de barrages comme celui de Belo Monte et d’autres prévus , par des entreprises françaises (Alsthom, ElDF, GDF Suez), entraîne non seulement une déforestation intense mais aussi et surtout, le déplacement de populations autochtones indiennes qui vivent chez elles dans la forêt sans avoir besoin de la détruire.
    Soutenir les Tibétains, leur culture leur droits et leur mode de vie, oui .
    Et les peuples autochtones d’Amazonie ? Et le peuple Kayapo?
    Je me permets de joindre le lien vers la conférence donnée par les Caciques Raoni Metuktire et Megaron Txucarramae du peuple Kayapo lors de leur réception par le CESE le 4 juin 2014.

    http://plus.franceculture.fr/partenaires/conseil-economique-social-et-environnemental/cacique-raoni-gardien-des-racines
    Je viens vous demander de questionner le gouvernement français à ce sujet: – faire cesser la violation des droits territoriaux des peuples indigènes , – maintenir la forêt vierge amazonienne intacte en stoppant la déforestation, – arrêter la construction des barrages gigantesques qui détruisent des espèces animales et végétales introuvdestruvtion amazonienne

  2. Excusez-moi mais mon message n’était pas terminé…. je continue, -arrêter la construction des barrages gigantesques qui détruisent des espèces animales et végétales introuvables ailleurs.

    Afin de préserver des modes différents de vie et des cultures humaines diversifiées ,qui sont une richesse pour le patrimoine humain et terrestre, je vous demande de tenir compte du SOS du Cacique Raoni.
    Je vous remercie de votre attention.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>