Le député Jean-Patrick Gille (PS) en capitaine d’équipe

Lire l’article paru dans La Nouvelle République du 28 janvier 2001 en version pdf en document joint

A l’espace Tonnellé qui jouxte le stade de rugby, les militants socialistes recevaient, hier soir, les voeux de Jean-Patrick Gille. « On n’est pas là pour parler de sport… Mais d’esprit sportif et collectif, nous allons en avoir besoin pour souder les rangs… », déclarait, en introduction, le député de la première circonscription. Montée du chômage, précarité de l’emploi, Nicolas Sarkozy et la moralisation du capitalisme, Jean-Patrick Gille passait ensuite à l’offensive, s’arrêtant sur deux dossiers phares de 2010 : les retraites et la réforme territoriale au demeurant sévèrement taclées.

Les 150 personnes l’attendaient aussi sur les sujets locaux. La femme Loire ? « Je me félicite du débat sur la pertinence du lieu d’implantation… ».
« Ohé du bateau » ? « Je soutiens la démarche de la reprise du Bateau Ivre, à laquelle j’ai personnellement adhéré… »
Le tramway ? « Un formidable projet de transport, de renouvellement urbain et de cohésion et l’occasion de relancer l’emploi local… »
Le TGV et «  les navettes essoufflées » ? «  La SNCF ne suit pas la bonne ligne de conduite… » L’aéroport ? « Le meilleur moyen pour aller à Londres reste le train… »

Quant aux élections, Jean-Patrick Gille a ouvertement soutenu Alain Dayan (canton de Tours-Est) et Jean Germain pour les sénatoriales. Sans surprise.

Bruno Pille

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>