Proposition de loi Poisson: il y a anguille sous roche!

L’Assemblée nationale examinera ce soir une proposition de loi présentée par le député UMP Jean-Frédéric Poisson, visant à « faciliter le maintien et la création d’emplois ».
Derrière cet intitulé alléchant, se cachent au contraire des dispositions qui précarisent davantage le salarié en brisant le lien contractuel qui l’unit à l’employeur.

Profitant de la crise économique, la majorité UMP se permet de déconstruire des protections acquises il y a plus de 150 ans puisqu’elle ouvre la boite de Pandore du prêt de main d’œuvre et fait sauter toutes les protections encadrant les groupements d’employeurs.

Tel un apprenti sorcier, Jean-Frédéric Poisson joue avec le code du travail au risque de légaliser des pratiques douteuses. Réduit au simple niveau de marchandise, le salarié externalisé est dépossédé des protections sociales de l’entreprise et assiste impuissant à l’affaiblissement de ses garanties collectives.

A la problématique du maintien et de la création d’emplois, moi-même, porte-parole du Groupe et les députés socialistes préfèrons répondre par davantage de sécurité pour les salariés. Nos interventions et les amendements que nous présenterons ce soir en séance iront dans ce sens.

Soucieux de faire passer ce texte en catimini, il est à craindre que la majorité UMP et le Gouvernement ne profitent de cette proposition de loi pour y glisser des réformes supplémentaires.

Néanmoins, ce texte, s’il était adopté en l’état, pourrait avoir l’effet d’une bombe sur le marché du travail en atomisant toujours plus les protections sociales des salariés sans y apporter les garanties supplémentaires nécessaires.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>